AccueilExpériencesCoupleFin de l’année de la cage

Fin de l’année de la cage

CONGÉ SABBATIQUE : UNE ANNÉE EN CAGE

Et oui, l’année de la cage est terminée. 😭 Il est désormais temps de procéder à la mesure. Alors, notre ami Ethan a-il perdu en taille de bite ou pas ?

Je sais que certaines et certains qui s’attendaient à un rétrécissement significatif seront déçus. Comme nous pouvons le voir sur les photos, il semble qu’il a perdu 1,59 mm (116 de pouce). Autant dire rien. Il est vrai qu’il n’est pas resté en cage en permanence pendant toute l’année, mais seulement les trois derniers mois.

Peut-être qu’un encagement permanent toute l’année sans aucune libération aurait donné un résultat différent, mais honnêtement j’en doute.

Finalement, la seule chose qui ait rétréci c’est son endurance 😈

Article précédent

4 Commentaires

  1. Je suis déçue, doublement déçue. Premièrement, je croyais qu’il serait resté une année entière en cage de chasteté sans aucune libération, ce qui n’a pas été le cas.

    Deuxièmement, je m’attendais à une réduction significative, j’aurais aimé le voir au moins 5 centimètres, même si cela n’aurait été que temporaire.

    J’espère qu’ils reprendront un congé sabbatique et que cette fois-ci il restera verrouillé sans aucune sortie.

    • Bonjour Élise tu es une keyholder très stricte cela fais de toi une femme forte il faut bien se tenir apparemment

  2. Le plus longtemps que je sois resté en cage est 8 mois et 11 jours. Une durée très longue qui fut… affreusement difficile et en même temps… très épanouissante. Je crois que passé un certain temps (pour moi, je crois que ce fut environ après 5 mois), je crois que la durée n’a plus grande importance pour l’encagé. On vit avec, c’est devenu « normal ». En fait, une fois ce point atteint, c’est la libération qui devient une « torture ». En redonnant à la queue la possibilité de se déployer, de bander, voire de jouir, on redécouvre une sensation incroyable, et désirable. On a à nouveau envie. Plus que jamais. Le retour dans la cage devient atroce, terriblement frustrant. Pour notre plus grand bien, bien sûr. Mais finalement, rester encagé serait peut-être plus simple…

ARTICLES AU HASARD


LES DERNIERS BILLETS